slide 2

Les derniers news de l'IPEF ...

0
0
0
s2sdefault
powered by social2s

logo ipef infos

 Novembre 2015 - N° 21

Edito

De retour du congrès de Mexico, la délégation française partage ses impressions !

8 cycles ont démarré en France cette année

Les Rencontres de l'IPEF : Cap au Sud !

Boite à idées : quand le repas partagé avec nos ados devient un plaisir

Agenda : les cours à l'IPC, c'est reparti !

Bienvenue aux bébés ipef 

L'ipef en quelques mots


Edito :


Chers amis,

La rentrée est maintenant bien terminée et chacun a pu prendre son nouveau rythme. Il en est de même de l’IPEF qui a démarré sa nouvelle saison avec des cycles nouveaux dans diverses villes comme vous pourrez le lire dans les articles ci-dessous.

fdb

C’est un grand plaisir de voir des villes qui organisent deux cycles, en raison de la demande forte qui se fait sentir. Les efforts qui ont été déployés l’an dernier portent leurs fruits. En région Ouest et en région Parisienne on constate un certain ralentissement, mais cela ne doit en aucun cas nous décourager ; au contraire, cela confirme la nécessité de renforcer les couples promoteurs qui sont souvent trop seuls et arrivent difficilement à faire face à tout le travail que cela représente, car cela vient en plus du soin de la vie de famille qui doit rester première. Je me permets donc de lancer un appel à tous ceux qui ont bénéficié des formations de l’IPEF de s’investir à leur tour dans cette activité : c’est formateur, gratifiant, utile aux autres et à sa propre famille, et cela permet de faire une activité en couple.

 Et puis, la rentrée a été marquée par le congrès de l’IFFD, fédération internationale à laquelle l’IPEF adhère et qui regroupe plus de 65 pays des 5 continents. Quatre couples français sont allés à Mexico, et ont pu rencontrer les 1850 personnes qui ont participé à ce congrès. Quelle énergie ! Quel enthousiasme ! Que d’initiatives présentées par les divers responsables des IPEF locaux dans les pays représentés ! C’est un encouragement formidable à poursuivre nos actions auprès des familles.

On notera aussi la présence à ce congrès d’intervenants travaillant très étroitement avec les commissions de l’ONU, en particulier celles se rapportant à la famille. Ils nous ont expliqué comment l’ONU avait revu complètement sa position et avait compris que les objectifs qu’elle s’est fixés en terme de développement pour les 15 ans à venir ne pourraient être atteints qu’en s’appuyant sur la famille stable et durable. Après tant d’années où la famille a été bousculée, considérée comme trop conservatrice, le bon sens reprend ses droits et la nature même de la famille, cellule de base de toute société, est reconnue pour ce qu’elle est : un lieu de développement harmonieux, où chacun est accepté et reconnu pour ce qu’il est, source de bonheur dans le Vrai, le Bien et le Beau.

Fort de tous ces encouragements, je vous souhaite une belle saison IPEF.

François de Baudus, président de l’ipef                                                                                                                fleche


De retour du congrès de Mexico, la délégation française partage ses impressions ! 

 Autour d'un café à l'aéroport de Mexico, nous avons demandé aux participants : Qu'avez-vous apprécié dans ce 19e congrès international qui a rassemblé 1850 personnes autour de la méthode des cas et de la famille sur le thème "Family, a meeting place for generations"?

 Claire Dromard : j'ai mesuré combien l'investissement à prouver les valeurs de la famille peut avoir un impact sur le monde entier. La dimension internationale m'a particulièrement frappée, mais je réalise que ce que nous faisons à l'échelle de notre famille, en l'élargissant petit à petit, peut changer la société, car nous sommes des milliers de familles dans le monde à avancer dans le même sens.

Sylvie de Beauminy : je pense que le congrès Iffd crée une véritable dynamique, que nous allons essayer de retransmettre à Toulouse, et en France.

Renaud de Beauminy : Ce qu'il y a de plus riche dans le congrès pour moi ce sont les rencontres que l'on peut faire avec les autres participants venus du monde entier, les partages, l'écoute, le rassemblement sur des sujets qui nous passionnent tous!

Olivier Delplanque : l'organisation du congrès m'a bluffé, on ne se rendait pas compte que nous étions 1800 personnes, les timings étaient respectés, c'était une organisation très professionnelle. Sur le fond, le contenu était très fidèle à l'IFFD, les topos sont restés concrets, et émaillés d'anecdotes et d'histoires vécues qui montrent que les intervenants avaient mis leur cœur dans ce congrès. Il y avait une extraordinaire bienveillance entre participants, facilitant le partage, un vrai esprit de famille.

François de Baudus : ce congrès, c'était comme une réunion de famille, la famille des familles! Les contacts avec les participants permettent de nouer très vite des contacts avec les autres délégations, et même des amitiés. Indépendamment des cultures, les problématiques et les solutions sont universelles.

Olivier Delplanque : J'ai adoré la table ronde rassemblant des représentants des 5 continents : Pologne, Chine, Nigéria et Argentine. C'était vraiment comme si les porte-paroles des familles du monde se rassemblaient autour d'une même table.  

Gabriel Dromard : C'était super! Je retiens particulièrement l'idée universelle de la famille. On croit qu'on a une vision franco-française mais non, on la partage avec le monde entier! La famille est vraiment le moteur indispensable à la société et au développement mondial.

Olivier Delplanque : L'intervention de Renata Kaczmarska (responsable du département des questions familiales au sein du Secrétariat de Nations Unies, porte-parole du programme de l'ONU pour la famille, ndlr) en conclusion du congrès a montré que l'ONU tient compte désormais de l'impact de la famille dans la société, comme nous l'avait présenté Ignacio Socias aux Rencontres de l'ipef 2015.

François de Baudus : en effet, non seulement l'ONU est d'accord avec nous, mais les objectifs fixés par l'ONU pour les 15 prochaines années, intègrent et passent par le soutien à la famille.

Sylvie de Beauminy : ce que j'ai apprécié dans le précongrès, qui rassemblait les leaders de chaque pays,  c'est l'échange sur les façons de développer nos associations dans les différents pays : cela nous permet d'entrevoir les écueils à éviter, on voit mieux la voie à suivre. On prend aussi de nouvelles idées, comme de proposer l'ipef au cours d'une semaine de vacances organisées à plusieurs familles. 

Renaud de Beauminy : l'idée du précongrès de rassembler en plus petits effectifs les animateurs était très intéressante. Les échanges ont été riches, et la sérénité de tous les leaders, malgré parfois la pauvreté de moyens et d'effectifs comme en Afrique m'a frappé, et surtout que cela ne les empêche pas d'avancer. Vraiment, ça fonctionne! Cela m'a conforté et rassuré sur le développement de l'ipef en France.

salle public

tribune papa1mexico1

salle bleue

                                                                                                                                                                                    fleche


8 cycles ont démarré en France cette année

methode 59294593 web

Les cycles ont démarré pour l'année 2015-2016,

  • à Toulouse, à Lille et à Asnières pour les Cycles Jeunes enfants
  • à Lyon pour le cycle de Base
  • à Marseille, à Toulouse et à Lille pour les cycles Préparation à l'adolescence,
  • à Lyon pour le cycle Grandir en couple

Ce qui fait la qualité d'un cycle, c'est l'implication des couples, de la préparation au plan d'action familiale !

 

 Les Rencontres de l'IPEF : Cap au Sud !

 

Les Rencontres de l'IPEF auront lieu à Toulouse le week-end du 2 et 3 avril 2016. Temps de rencontre, de formation, c'est l'occasion de découvrir les coulisses de l'association lors de l'assemblée générale annuelle. 
Nous vous attendons nombreux !  Rendez-vous dans le magnifique Domaine du T, 86 Route du Chapitre à Balma. Ambiance garantie !!
Préinscriptions auprès de Renaud et Sylvie de Beauminy : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. 

le grand salon

carte postale mexico 2R

domaine du Tfleche

 

Boite à idées : quand le repas partagé avec nos ados devient un plaisir

 

Le repas est le rendez-vous familial le plus important de la journée, car il est le lieu de l'unité familiale et des échanges. Mais avec des adolescents, c'est parfois difficile de trouver les ingrédients d'un repas réussi. En voici quelques-uns, inspirés du livre  de Rosa Pich-Aguilera Roca, "Comment être heureux avec 1, 2, 3 … enfants ? "  

       

Piste 1

>>  Un repas simple, mais avec une touche de présentation ou de décoration de table qui met tout le monde d'humeur festive.

Et si personne ne le remarque ?

  • nommer à tour de rôle un chef déco, qui apportera sa touche
  • lancer de temps en temps un concours de compliments, en français ou en langue étrangère, occasion d'enrichir le vocabulaire de nos plus grands. 
service ados web

 

Piste 2

>> Le repas est aussi le moment où l'on raconte sa journée, ses anecdotes, ses émotions…

  • télévision et téléphones coupés, nous sommes tous disponibles les uns aux autres!
  • préparons pendant la journée ce que nous allons partager en famille le soir.
  • proposons à chacun de raconter l'histoire la plus amusante de leur journée, ils nous surprendront : les ados, malgré leur mine maussade, aiment les histoires drôles! Ils redoutent simplement de s'ennuyer à table!
  • sollicitons nos enfants, sur un sujet d'actualité pour leur apprendre à réfléchir, à argumenter leurs idées en se respectant les uns les autres.
  • Et surtout, montrons l'exemple, nous les parents!

Piste 3

>> Un autre obstacle à la réussite d'un repas est la pluie de remarques qui tombent sur leurs épaules :

"tiens-toi bien, tu pourrais faire plus attention, regarde-moi quand je te parle, ne coupe pas la parole, baisse le volume", etc. Et si au moins une fois par semaine, on décidait de ne faire aucune remarque, et qu'en échange les enfants fassent tous un effort pour se tenir le mieux possible ? On pourrait bien tous y prendre goût!

 

 

Piste 4

>> Le repas est l'occasion d'apprendre à nos jeunes à être attentifs aux autres.

Aussi, on peut proposer que chacun soit responsable de son voisin de gauche : le servir, veiller à ce qu'il ne manque de rien, … ce qui évite également que la conversation soit interrompue par des "passe-moi le sel" intempestifs !

fleche


Agenda : les cours à l'IPC, c'est reparti !

Le partenariat entre l'ipef et l'institut de philosophie comparée (IPC) continue avec un nouveau programme centré sur « ce que c'est que d'être homme »avec Bénédicte Mathonat,Docteur en Philosophie, titulaire de la chaire de Métaphysique à l'IPC.

Notez bien les dates à venir : 2 décembre 2015, 3 février 2016 et 30 mars 2016, de 20h15 à 22h15.

L'affirmation que la rationalité spécifie l'homme semble difficile à soutenir : ne parle-t-on pas d'intelligence animale ?

D'intelligence artificielle ? Et pourtant l'étude de notre vie intellectuelle est à même de nous montrer que nous ne pouvons

nous identifier ni à l'animal, ni à la machine. Ces séances, tout en explicitant le rôle de l'expérience et nos processus cognitifs,

viseront à éclairer « ce que c'est que d'être homme ».

2 décembre 2015 : Intelligence et parole : un dépassement de la vie animale ?

3 février 2016 : Rompre avec le regard des sciences cognitives ?

30 mars 2016 : L'homme accompli : un robot plus parfait ?

Les cours ont lieu à l'IPC-Facultés Libres de Philosophie et de Psychologie IPC . 70, avenue Denfert-Rochereau 01.43.35.38.50. www.ipc.fr Contact : Cécile GROS 06 08 74 03 90  fleche


Le livre du moment : Esprit de Famille ! 

par Brigitte de Baudus
Esprit de famille

« Esprit de famille,

30 vertus pour mieux vivre ensemble »

 De Caroline Gourlet, éditions Transmettre, janvier 2015

14 €

ISBN 978-2-913708-31-0

Comment transmettre et faire vivre l’Esprit de famille ?

Je suis sûre que chaque jeune couple s’est posé la question dans ces discussions où se confrontent les souvenirs des coutumes vécues  chez l’un ou l’autre, dans leur enfance. A partir de ces souvenirs différents, quel sera l’ esprit de famille et comment le construire ?

L’esprit de famille, analyse Caroline Gourlet est à construire avec beaucoup d’amour et de moments partagés, mais aussi ces savoir faire, ces comportements acquis à force d’exercices qui s’appellent Vertus.

Le mérite de l’auteur, mère de famille expérimentée, est de brosser un éventail de qualités qu’enfants et parents pourront perfectionner ensemble pour la joie de bien vivre ensemble.

En commençant par la vérité, fondement de toute relation de confiance, mais aussi la générosité, la douceur, la disponibilité, Caroline Gourlet évoque ces petites situations quotidiennes  à travers lesquelles les belles habitudes de vie se transmettent.

Les parents sont encouragés à vivre la cohérence entre leurs exigences pour les enfants et leur  propre comportement comme  pour l’ordre ou la biendisance, la persévérance ou le service. Les enfants retiennent bien davantage les leçons de l’exemple, plutôt que les consignes non pratiquées par les adules.

Les conseils sont parfois appliqués à la vie pratique, d’autres plus intérieurs, exigent une réflexion en profondeur sur notre manière de témoigner l’affection. Chacun est appelé à se poser des questions quel temps de jeu ai-je pris avec tel ou tel enfant ? Est-ce que je me rends disponible même si cela m’ennuie ? Quel service ai-je rendu à Maman aujourd’hui ? De quoi suis-je reconnaissant ?

L’ensemble est éclairé de la joie de vivre ensemble en dépassant chacun son propre égoïsme, pour réaliser le projet familial à la lumière de la FOI.

Pour l’auteur, la Foi chrétienne est le socle sur lequel la vie familiale se construit, parce que chacun dans la famille est enfant de Dieu et peut progresser  dans sa personnalité en déployant les vertus, soutenu  et attiré par l’Amour du Père.

Pour les participants des cycles IPEF, ce livre est un écho à beaucoup de thématiques évoquées en cycles jeunes enfants (cas 1,2,3), Préparation à

l’adolescence (cas 1,2,4…) ou cycle de base (cas 1,2,3,5,6).fleche

 


 

Bienvenue aux bébés ipef! 

 

Chez les Vermersch, Baptiste est né le 5 septembre 2015. 

vermersh R

 

charles 2 R

Chez les Koubi-Flotte à Toulouse,

Charles est né le 8 octobre 2015.

Pensez à nous faire partager votre joie : lors de la naissance d'un enfant, c'est toute la famille ipef qui se réjouit! fleche

 

L'ipef en quelques mots 

L'ipef est une association dont l'objectif est de proposer aux parents une formation pour les aider dans leur mission d'éducateurs dans leur famille.
Pour cela, nous utilisons la méthode des cas, ciblés chacun sur un thème d'éducation ; quatre cycles de formation existent actuellement :


- le cycle de Base qui couvre toute l'éducation de 0 à l'âge adulte
- le cycle Jeunes Enfants destiné aux parents d'enfants de 0 à 6 ans
- le cycle de préparation à l'Adolescence destiné aux parents d'enfants de 9 à 18 ans

- le cycle "Grandir en couples", proposé à tous les couples qui ont quelques années de vie commune, mariés ou non, pour améliorer la connaissance des psychologies homme/femme et l'harmonie en couple


Nous sommes des parents au service des parents.  Notre association est apolitique et aconfessionnelle ; notre conception de la personne humaine est basée sur l'anthropologie naturelle, ce qui permet à chacun de s'y retrouver quelque soient ses convictions personnelles.
Pour nous rejoindre ou organiser un cycle de formation dans votre ville, n'hésitez pas vous rendre sur notre site internet www.ipef.fr

IPEF : www.ipef.fr  
fleche

LIENS UTILES